2022-09-14T00:37:40Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/egalite-discriminations/Q_entre_2_lettre_675_380.jpg

Article d'info Publié le 14 septembre 2022

Les jeunes de la Bottière revisitent les mots de l’amour et de la sexualité

Avec le Q entre 2 lettres, le Triptic a embarqué les jeunes de la Bottière dans un projet multiforme sur la vie affective et sexuelle en créant un cadre de confiance pour encourager une parole libre et sans tabou.

@Le TriptiC
@Le TriptiC

« A comme asexuel·le, B comme bisexuel·le, C comme coming-out, … » C’est un abécédaire surprenant qui décore les locaux du TriptiC Léo Lagrange Ouest, la pépinière jeunesse installée à la maison de quartier de la Bottière. Chaque lettre a fait l’objet d’une interprétation graphique par l’artiste Claire Vimont : le A prend la forme d’un clitoris, le B celle d’une paire de seins et le C dessine des bras enlaçant. A la fois esthétique et ludique, l’abécédaire fait partie d’une palette de supports créés dans le cadre du projet Le Q entre 2 lettres.

Retour en 2020. A la sortie du confinement, des jeunes du quartier Bottière expriment le besoin d’un espace pour parler sexualité, désir, rapports de genre, etc. De leur côté, les professionnels souhaitent être mieux outillés pour aborder ces sujets avec les jeunes. De là naît Le Q entre 2 lettres, un projet multiforme qui a amené les jeunes à rencontrer une diversité d’actrices et d’acteurs pour s’informer et s’exprimer. Le résultat détonne : des vidéos cagettes et des podcasts pour se réapproprier des mots, la réalisation d’un magazine, On SEXprime, en partenariat avec Les Autres Possibles, un ciné-débat sur la transidentité avec Nosig, … et même un bingo des tabous avec des seniors ! En tout, 26 temps, en écho aux 26 lettres de l’abécédaire.

Un jeu de cartes pour résumer le projet

95 jeunes ont participé au projet, issus du quartier de la Bottière, du foyer de jeunes travailleurs, du lycée La Colinière et du lycée horticole. « Certains jeunes étaient très participants, d’autres plutôt en écoute et en observation, raconte Maxime Robo, responsable du TriptiC, mais ils pouvaient ouvrir ensuite le dialogue avec un adulte. Le plus important est que les jeunes sachent qu’un espace d’écoute et d’expression sans jugement existe sur les questions de vie affective et sexuelle dans le quartier. » Une partie du projet s’est aussi jouée en coulisses. « Aller à la rencontre des jeunes sur le quartier pour leur proposer de participer à nos activités a ouvert des discussions riches, explique Julie Ollitrault, en charge du projet au TriptiC. Même s’ils ne venaient pas, l’échange permettait de sensibiliser et déconstruire des stéréotypes sexistes. »

Un jeu de cartes, avec les visuels de l’abécédaire, compile la matière créée tout au long du projet. Les cartes proposent des débats, des animations, des ressources en ligne et des contacts d’acteurs et actrices de proximité. Le TricptiC réfléchit à l’avenir de ce jeu. L’équipe est prête à accompagner les actrices et acteurs du territoire qui souhaitent s’en saisir.

Ça peut vous intéresser

Contact

Le TriptiC Léo Lagrange Ouest
02 53 55 74 14