2022-09-29T09:41:42Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/sports/Nantes%20basket%20Hermine%202021/Nantes%20basket%20Hermine%20800.jpg

Actualités Publié le 29 septembre 2022

Chamboulement dans la direction sportive du Nantes Basket Hermine

Après une saison 2021-2022 très décevante, le Nantes Basket Hermine a choisi d'effectuer de nombreux changements et affiche des ambitions élevées pour la saison 2022-2023.

L'an passé, le club a frôlé la relégation en Nationale 1.
L'an passé, le club a frôlé la relégation en Nationale 1.

« Un tout nouveau cycle. » Voilà ce qu'espère avoir lancé Olivier Remay, dirigeant en charge du pôle communication du Nantes Basket Hermine. Il faut dire que la saison dernière a été loin des espérances. Alors que le club ambitionnait d'accéder aux play-offs, et donc au top 8 de la Pro B (deuxième échelon français), l'équipe a finalement bataillé jusqu'au bout pour éviter une relégation en Nationale 1. Les Nantais se sont sauvés au bout du suspens, à la faveur d'une victoire contre Saint-Vallier (12e) lors du 1 000e match officiel d’affilée toutes compétitions confondues depuis son accession à la Pro B.

S'il rappelle que la Pro B est un championnat « très difficile », « certainement la seconde division la plus difficile en Europe », Olivier Remay n'hésite pas à qualifier la saison 2021-2022 « d'insatisfaisante ». Le dirigeant analyse ce qui a pêché : « C'est un échec à différents niveaux. Il y a eu des erreurs de casting, notamment dans une équipe reposant sur des joueurs expérimentés mais avec un groupe qui n'a pas pris, qui n'a pas réussi à se fédérer et donc à atteindre son potentiel. »

« Retrouver du monde, du public à la salle »

Le club a fait le choix de changer totalement la direction sportive, en remplaçant à la fois le coach - Jean-Marc Dupraz a succédé à Jean-Baptiste Lecrosnier - et la direction sportive - Audrey Sauret, manageuse générale, a été remplacée par Antoine Michon, un ancien de la maison. Si ces deux nouveaux arrivants annoncent tout haut qu'ils rêvent du top 4 en Pro B, la direction fixe deux objectifs : « Les play-offs, d'abord. Mais on veut aussi retrouver du monde, du public à la salle, avec un jeu sympa et attrayant. »

Pour ce faire, le Nantes Basket Hermine mise sur une alchimie entre « un coach bien référencé dans le basket pro et très exigeant » et un groupe de joueurs solides, constitué grâce à un budget conséquent : la masse salariale du club frôle le million d'euro. Pour découvrir le visage du Nantes Basket Hermine version 2022-2023, Olivier Remay donne rendez-vous à la Trocardière le 11 octobre face à La Rochelle, puis lors des nombreux matchs de gala prévus tout au long de l'année.

À noter

Calendrier et billetterie en ligne sur nantes-basket.com