2022-07-13T10:04:36Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/securite-tranquillite-publique/prevention/sdis800.jpg

Actualités Publié le 13 juillet 2022

4 réflexes à connaître pour se protéger d’un incendie

Comment réduire les risques d’incendie dans son logement ? Que faire en cas de départ de feu ou de présence de fumées ? Jean-Claude Chinellato, lieutenant au Service départemental d’incendie et de secours de Loire-Atlantique (Sdis 44), livre quelques conseils essentiels.

Le Sdis de Loire-Atlantique intervient auprès de 1,3 million d'habitants, sur le territoire de 212 communes. © Rodolphe Delaroque
Le Sdis de Loire-Atlantique intervient auprès de 1,3 million d'habitants, sur le territoire de 212 communes. © Rodolphe Delaroque

1- Attention aux appareils électriques

« Il ne faut pas surcharger les prises de courant, limiter les instruments électriques dans certaines pièces. Par ailleurs, il ne faut pas mettre les portables en charge sur les lits ou utiliser un chargeur qui n’est pas adapté : ils peuvent surchauffer. On a vu de nombreux départs de feu pour cette raison. »

2- Rajouter des détecteurs autonome d’avertisseur de fumées (DAAF)

« Ces appareils, qui détectent les fumées et émettent un signal sonore suffisamment fort pour réveiller une personne endormie, sont obligatoires dans les appartements. Il y en a un par logement, généralement sur le pallier ou dans les couloirs. Mais l’idéal serait d’en rajouter. Tout simplement car on a tendance à dormir la porte fermée. En cas de début d’incendie dans votre chambre par exemple, les fumées, entravées par la porte, ne pourront pas être détectées par le DAAF. »

3- « Là où il y a de la fumée, il ne faut pas aller ! »

« Alors que le détecteur s’est déclenché, vous ouvrez la porte et constatez qu’il y a de la fumée. Il faut la refermer immédiatement et la calfeutrer. Si vous le pouvez, il faut arroser la porte afin qu’elle soit plus résistante aux flammes. Une fois que vous avez fait ces premiers gestes, vous pouvez alerter les pompiers via le 112. Vous devez vous manifester une fois les soldats du feu sur place. Contrairement à la croyance populaire, la fumée, extrêmement toxique, est bien plus dangereuse que les flammes. Dans une pièce fermée, ces dernières s’étouffent au bout d’un moment sous l’effet des gaz de combustion et de l’absence d’oxygène. Dans notre jargon, on a l’habitude de dire : Qui maîtrise l’air maîtrise le feu. »

4- « On ne prend pas l’ascenseur ! »

« En cas d’incendie chez vous ou dans un appartement voisin, sortez de votre logement en fermant la porte derrière vous. Si vous êtes dans les étages, empruntez les escaliers pour quitter l’immeuble. On ne prend jamais l’ascenseur !  Une fois que vous êtes à l’abri, vous pouvez appeler les secours. En revanche, si le feu est parti au 1er étage et que vous habitez au 10e, ne sortez pas ! Confinez-vous, alertez les secours et attendez. Les pompiers mettent en moyenne 13 minutes pour arriver sur la zone. »
 

Bien réagir suite à un incendie (Maison de la tranquillité publique)