2022-12-01T13:19:46Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/economie-emploi/zero%20chomeurs/bottiere800.jpg

Des idées pour développer l’emploi à Bottière – Pin Sec

Actualités Publié le 01 décembre 2022

Fondée en 2020 dans le cadre de l’Expérimentation Nationale des Territoires Zéro Chômeurs de Longue Durée, l’association La Belle cordée nantaise s’est donnée pour mission de favoriser l’emploi quartier Bottière Pin-Sec. Son crédo ? « Personne n’est inemployable et ce n’est pas le travail ni l’argent qui manquent. » Rencontre avec sa chargée de mission, Marie Prouvost.

Des habitants rassemblés au café associatif du quartier ©Thierry Mezerette
Des habitants rassemblés au café associatif du quartier ©Thierry Mezerette

Le 8 novembre dernier, les habitants de Bottière - Pin Sec faisaient la "grève au chômage" au café associatif du quartier avec l'association La Belle Cordée Nantaise. L'objectif ? Se mobiliser pour favoriser l'emploi et lancer la démarche Expérimentation Nationale des Territoires Zéros Chômeurs de Longue Durée. Marie Prouvost, coordinatrice du projet, nous raconte.

Quelle est la démarche Territoires Zéro Chômeurs de Longue Durée ?

Bottière - Pin Sec est un quartier Politique de la Ville, où vivent près de 5 000 personnes. C'est aussi l’un des plus pauvres de France, avec 47 % de ses habitants vivant sous le seuil de pauvreté. C’est pourquoi il fait l’objet de l’Expérimentation Nationale des Territoires Zéro Chômeurs de Longue Durée. La Ville, en collaboration avec la Belle Cordée Nantaise, a rassemblé dans un Comité Local pour l’Emploi différents acteurs du territoire (habitants, entreprises, acteurs de l’emploi) lors d'un comité de pilotage le 14 novembre, pour trouver des idées et fixer un calendrier d’actions.

Comment allez-vous procéder ?

L'idée maîtresse est de relocaliser des emplois à l’intérieur du quartier, de créer des partenariats avec les employeurs présents sur le territoire. Nous pensons que personne n’est inemployable et ce n’est pas le travail ni l’argent qui manquent. Des personnes en recherche d’emploi depuis plus d'un an et qui habitent dans le quartier depuis 6 mois peuvent rejoindre la démarche et faire valoir leurs compétences dans un cadre professionnalisant. Conciergerie, coiffure, garage solidaire, réparation de vélos… Chacun a un talent et peut proposer ses services. Ce retour à une activité permettra aux volontaires de reprendre confiance pour retourner sur le chemin de l’emploi. Dans le cas contraire, ils pourront être embauchés par une Entreprise à But d’Emploi, créée à partir des besoins exprimés sur le territoire et qui ouvrira ses portes au sein du quartier, d’ici 2024. Cette entreprise multi-activités emploie les salariés au Smic, en CDI et à temps choisi.

Quelles sont les forces du quartier ?  

Contrairement à Bellevue ou aux Dervallières, il n’y a pas de commerces de proximité à Bottière pour le moment. Mais la vie de quartier reste particulièrement chaleureuse : les habitantes et habitants sont très attachés à leur quartier et à leurs voisins. Certains y ont grandi et passé toute leur vie, tout comme leurs parents. Le tissu associatif est par ailleurs très riche et le café associatif Bottière est devenu un des lieux de rencontre privilégié du quartier. Ces particularités constituent un vrai levier pour favoriser notre action. Le quartier s’apprête aussi à connaître un nouveau souffle avec le projet d’aménagement urbain qui viendra rénover la plupart des bâtiments et des espaces verts.