2022-05-23T11:18:06Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/2022/mai/printemps%20des%20voisins/printemps-voisins800.jpg

Actualités Publié le 23 mai 2022

Deux ans après, le Printemps des voisins remet le couvert

Les écuries de la caserne Mellinet, dans le quartier Saint-Donatien, et le square Vertais, sur l’île de Nantes, ont vécu, vendredi 20 et samedi 21 mai , au rythme du Printemps des voisins.

Près de 100 personnes étaient réunies aux écuries Mellinet vendredi 20 mai. © Garance Wester
Près de 100 personnes étaient réunies aux écuries Mellinet vendredi 20 mai. © Garance Wester

Ils se sont retrouvés, à l’occasion d’une nouvelle édition du Printemps des voisins. Annulé ces deux dernières années en raison de la crise sanitaire, ce temps festif était de retour, du 20 au 22 mai, dans plusieurs quartiers de la ville. Ce fut le cas aux écuries de la caserne Mellinet, ancien casernement militaire du quartier Saint-Donatien en cours de renouvellement urbain. Pour l’occasion, près de 100 personnes s’y sont donné rendez-vous !

« Les années précédentes nous fêtions le Printemps des voisins, rue Aurelle-de-Paladines, et nous avons découvert cet endroit, les anciennes écuries de la caserne Mellinet en nous disant que ce serait bien d’y organiser des évènements », expliquent François Lefranc et Guillaume Humeau, deux des fondateurs de l’association Les écuries de Mellinet et L’arbre à Palabres. Le 1er mai dernier, un barbecue dominical connaissait la même affluence.

« Une façon de reconquérir le square »

Le square Vertais, jardin public ombragé du quartier de la République et désigné « lieu à réinventer », faisait aussi la fête samedi 21 mai. Au programme de l’après-midi : pique-nique, spectacles pour enfants, concert, jeux, vide atelier, visites des jardins familiaux… « C’est une façon pour nous de reconquérir le square » raconte Nicolas Bugel, l’un des organisateurs de l’évènement. Il est membre d’un collectif menant des réflexions sur le réaménagement du square.

Durant l’après-midi, étudiantes et étudiants de l’école d’architecture de Nantes, membres également du collectif, maçonnent des bancs avec les gravats abandonnés sous le pont « depuis quatre ans ». Les résidents de l’Ehpad de la Madeleine voisin, transportés pour certains grâce à un triporteur électrique, écoutent, pendant ce temps, le chanteur Dreampunk et son ukulélé. « Une fête qui est l’occasion de profiter des lieux et de rencontrer nos voisins » conclut Anne Chartier, animatrice de l’établissement de personnes âgées.

Tout savoir sur le Printemps des voisins