2022-09-28T09:45:45Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/artistes%20et%20compagnies/les%20machines-arbre/Ete%20indien/%c3%a9t%c3%a9_indien_affiche%2022_800.jpg

Actualités - Mis à jour le 28 septembre 2022

L’Été indien, quatre week-ends de spectacles gratuits

Du Sénégal à l’Inde, la programmation culturelle concoctée par les Machines de l’île brille par son éclectisme. Rendez-vous du 30 septembre au 29 octobre 2022 à Nantes sous les Nefs.

Deux soirées sous le signe de l'Inde vont clôturer la manifestation © DR.
Deux soirées sous le signe de l'Inde vont clôturer la manifestation © DR.

Un nouvel éléphant a été vu du côté des Nefs ! Celui-là n’est pas mécanique mais orne l’affiche de la 16e édition de l’Été indien aux Nefs. La manifestation a en effet placé son week-end de clôture sous le signe de l’Inde et c’est logiquement la figure du dieu-éléphant Ganesh qui a inspiré l’illustrateur attitré des Machines de l’île, Stephan Muntaner. L’événement fait aussi écho à la prochaine exposition annoncée au château des ducs au Bretagne : Inde, reflets de mondes sacrés.

Les soirées des vendredi 28 et samedi 29 ont été imaginées avec le concours actif de Malina Ranganathan. « Douze artistes, répertoriés par le ministère indien de la culture, viendront spécialement à Nantes pour l’occasion », précise la fondatrice de l’association Bindi dans la métropole nantaise et infatigable ambassadrice de la culture indienne. Le premier soir, le spectacle Viva Ganga rendra hommage au grand fleuve sacré, avec des danses traditionnelles du nord et du sud du sous-continent. Le samedi, Namaste Nantes sera l’occasion d’un périple musical et chorégraphique dans les six régions de l’Inde, jusqu’à Mumbai, capitale de Bollywood. Avis à celles et ceux qui en possèdent, ce sera le moment de sortir les tenues indiennes...

De Nantes au Sénégal

Pour le reste, Pierre Oréfice, en charge de la programmation avec Laurent Mareschal et Patrick de Groote, promet une édition « très éclectique, entièrement gratuite ». L’accent est mis comme à l’habitude sur la scène locale : « Dans les premières parties, on essaie toujours de mettre des Nantais ». Ce sera même le cas pour toute la soirée d’ouverture, vendredi 30 septembre, avec « l’homme orchestre incontournable » Philippe Ménard, puis le « duo explosif aux allures vintage » KO KO MO. Autre Nantais à signaler, samedi 15 octobre : Zalaize pour un DJ set groovy.

L’autre particularité de l’Été indien – comme c’est le cas pour le Printemps des Nefs – est d’élargir les horizons, avec un intérêt soutenu pour les musiques du monde. La soirée du vendredi 7 octobre sera de ce point de vue emblématique avec la DJ marocaine Stranger Souma, qui ouvrira pour Kind of Guru et ses cuivres survitaminés, puis l’artiste sénégalais Sahad, présenté par Pierre Oréfice comme « une révélation ». Samedi 15 octobre, après le set de Zalaize, c’est du côté des Asturies qu’il faudra regarder avec l’exubérant artiste queer Rodrigo Cuevas, dont la musique « s’inspire des rythmes et des chants traditionnels du nord de l’Espagne, qu’il s’approprie en les modernisant à grand renfort d’instrumentation électronique et d’audace formelle ».

Pratique

L’Été indien aux Nefs #16 : vendredi 30 septembre, vendredi 7 octobre, samedi 15 octobre, vendredi 28 et samedi 29 octobre. Gratuit. Début des spectacles à 20h30.

Plus d’infos sur le site des Machines de l’île